Au XXème siècle, le maire de Vendrennes est aussi un écrivain célèbre : Léopold Robert, dit "Jean Yole", l'un des maîtres de la pensée vendéenne et chantre de notre terroir paysan.

Léopold Robert naquit le 7 septembre 1878 à Soullans (Vendée). Il fit des études de médecine à Paris, revint exercer à Soullans et se maria le 23 octobre 1906 avec Marie-Joseph BOISDÉ. Il se baptisa "Jean Yole" pour l'écriture, car à cette époque le médecin du marais utilisait la yole, bateau à fond plat, pour aller soigner ses malades.

Il vint s'installer à Vendrennes vers 1924. Il y fut maire de 1933 à 1945 et devint sénateur en 1935. Léopold Robert s'éteint au Logis de la Noue à Vendrennes, le vendredi 2 novembre 1956. Il repose dans le cimetière communal, près de son épouse.


Son œuvre
• Théâtre
-"La servante sans gages", en 4 actes, 1934
-"Eve", en 3 actes, 1937
-"Le capitaine de paroisse", 1950
• Essais
-"Le malaise paysan", 1929
-"La Vendée", 1936
-"Le marais de monts en Vendée, son rivage et ses îles", 1938
-"La terre et les vivants", 1941
• Romans
-"Les arrivants", 1909
-"Les dames du bourg", 1910
-"Les démarques", 1914
-"Sa veuve", 1918
-"Limogé", 1921
-"La servante sans gages", 1928